Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

Les vols de bons points à l'école


Une vraie écoute

Emma seule avec une fleur.JPG

 

 

Vendredi dernier, je suis allée chercher Emma à l'école pour manger seule avec elle le midi.

Ce petit moment représente beaucoup pour elle (et pour moi aussi). Nous nous retrouvons toutes les deux et ce moment est propice aux échanges.

La veille au soir j’étais rentrée tard du travail et Emma dormait déjà. Leur père m’avait fait passer un message : « Emma m’a dit de te dire que Jérémie lui avait volé 4 images* à l’école. Je crois qu’elle voudra t’en reparler demain »  

*pour ceux qui ne comprendraient pas, les images sont des « récompenses » données par la maîtresse. A chaque bonne action ou pour tout bon travail, l’enseignante donne un point à un enfant et au bout de 10 points, les enfants ont une image. C’est le classique système de punitions / récompenses...

 

Le lendemain midi, me retrouvant seule avec Emma à l’heure du déjeuner, je me tente à aborder le sujet :

 

Moi : « Papa m’a dit que tu avais un souci avec tes images à l’école 

Emma : « Ah oui il te la dit, je lui avais demandé. En effet, Jérémie m’a volé 4 images, enfin je crois.

Moi : pourquoi penses-tu cela ?

Emma : parce qu’il n’en avait  pas beaucoup et maintenant toute sa boîte en est remplie.

Moi : et pourquoi crois tu qu’il t’aurait volé des images ?

Emma : parce qu’il n’en a pas beaucoup. Il se fait beaucoup gronder en classe. En fait, il est tout le temps puni.

Moi : ce n’est pas facile comme situation

Emma : oui, c'est vrai. En fait ce n’est pas sûr qu’il me les ai toutes volées. Il m’a dit qu’il m’en avait pris une et qu’Alex m’avait volé les trois autres.

Moi : hum....

Emma : tu sais, ça me rend quand même vraiment triste cette histoire d’images. Je suis vraiment contrariée qu’on m’en ait volé.

Moi  (me rapprochant d’elle) : je le vois bien et je suis vraiment désolée pour toi. »

Emma : en fait, ce qu’il faudrait c’est qu’avec Margot, Julien, Chloé et Jean qui sont dans la même rangée que moi, on mette tous nos bons points en commun dans une grosse boîte. Et dès qu’il y en aurait 10 pour chacun, on irait les échanger contre une image. Tout le monde aurait une image en même temps et il n’y aurait pas de jalousie. Ce serait une bonne solution ça.  »

La conversation s’est ainsi terminée. Emma est ensuite partie courir dans le salon.

Elle n’avait pas besoin d’une réponse concrète, juste d’être écoutée.

 

Conclusion : il faut savoir que la plupart du temps, les enfants ont besoin de nous parler pour évacuer leurs soucis ou plus simplement pour « vider leur sac ». Ils n’attendent pas forcément de conseils ou de jugements de notre part, ils veulent juste être écoutés.
« Etre écouter » signifie se mettre à la hauteur de l’enfant, prendre le temps, être vraiment dans l’empathie et 100% disponible pour lui. Ce n’est pas forcément facile et ça s’apprend. Personnellement je me mords la langue pour me retenir de trop parler et je n’anticipe pas ses besoins. Quand je vois que ma fille termine par une conclusion "solidaire", je me dis que j'ai bien fait !

N.B : Concernant les bons points, j'avais expliqué à Emma que l’important était le moment où elle les recevait et que ces instants-là,  personne ne pouvait lui voler. 

 


03/02/2014
5 Poster un commentaire