Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

Livres sur la Parentalité Positive


"Le cerveau de votre enfant" - Dr Daniel J.Siegel et Tina Payne Bryson

arton4293.png
« Le cerveau de votre enfant » Manuel d’éducation positive pour les parents d’aujourd’hui du Docteur Daniel J.Siegel et Tina Payne Bryson paru aux Editions  Les Arènes (Mai 2015)

Préface d’Isabelle Filliozat 

 

Lors des ateliers en Discipline Positive que je dispense, je suis amenée à évoquer le docteur Daniel J.Siegel et notamment sa présentation du modèle du cerveau dans la main*. Cette évocation permet aux parents de comprendre simplement ce qui se passe en eux, ou chez leur enfant, quand une émotion trop forte comme la colère les submerge.

N’étant pas suffisamment habile en anglais, je n’avais pu lire l’un des nombreux ouvrages de Daniel J.Siegel en entier. C’est chose faite aujourd’hui grâce à la traduction française de l’un de ses plus grands succès « The Whole-Brain Child » transcrit sous le titre « Le Cerveau de votre enfant ».

Ce livre s’adresse principalement aux parents d’enfants entre 0 et 12 ans. L’idée principale est d’expliquer l’intérêt d’une éducation bienveillante grâce aux dernières découvertes en neurosciences. Il rejoint en ce point l’ouvrage de la pédiatre Catherine Gueguen dans son livre « Pour une enfance heureuse ».

Dans « Le Cerveau de votre enfant » vous entendrez parler d’hémisphère droit, d’hémisphère gauche, de cerveau reptilien, de cerveau supérieur, d’amygdale ou encore d’hippocampe. Vous comprendrez ainsi ce qui se passe physiologiquement dans le cerveau de votre enfant à certains moments de sa vie. Les auteurs ont essayé de vulgariser au maximum leurs propos pour les rendre accessibles à tous. Ils ont aussi agrémenté leurs discours d’histoires réelles de parents avec les solutions mises en place pour mieux appréhender la situation. Chaque « leçon » qu’ils tentent de nous expliquer est résumée au travers d’une petite bande dessinée. Enfin, à l’issue de chaque chapitre, les auteurs proposent une mise en images avec des textes simples pour que nous puissions expliquer à nos enfants le fonctionnement de leur cerveau. A la fin de l’ouvrage, les lecteurs peuvent également retrouver plusieurs tableaux avec les « leçons » récapitulées et adaptées en fonction des âges de l’enfant. Vous retrouvez en tout quatre listes (0-3 ans, 3-6 ans, 6-9 ans et 9-12 ans) avec des idées d’outils en adéquation avec le développement de l’enfant.

 

Ce livre est extrêmement riche et dense (trop ?). Vous y trouverez beaucoup d’informations scientifiques mais aussi des outils concrets à mettre en place au sein de votre famille. Certains parents peuvent se sentir perdus par le flot d’idées évoquées et ne pas savoir par où commencer. L'objectif majeur à retenir est avant tout une prise de conscience grâce aux neurosciences. 

La parentalité positive est un chemin qui se met en place petit à petit et tout commence par une remise en question.

Les outils proposés dans l’ouvrage (comme l’accueil des émotions, les choix limités...) permettent ensuite aux parents de passer de la théorie à la pratique. Les ateliers de parents permettent ensuite  à chacun d’aller plus loin sur son chemin et d’entrer le plus naturellement possible dans la parentalité positive.

 

Le petit plus : la préface est signée Isabelle Filliozat, l’une des références françaises incontournables en matière de parentalité positive. Lire les quelques pages qu’elle offre permet déjà de repartir avec de nombreuses informations et outils pratiques.

 

Un mot sur ... Daniel J. Siegel : il est professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Californie (UCLA) et co-directeur du centre de recherche de pleine conscience. Il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques et de plusieurs livres à destination des parents et des professionnels de l’éducation (« Mindsight », « No Drama Discipline », « Parenting from the Inside out »... ouvrages non traduits en français à ce jour).
Un mot sur Tina Payne Bryson : cette américaine  est psychothérapeute pour enfants et adolescents. Elle propose des formations à destinations des parents et des professionnels de l’enfance.
Un mot sur... Isabelle Filliozat qui signe la préface : fille d'un psychologue et d'une psychanalyste, Isabelle Filliozat est entrée dans le monde de la communication et de l'empathie dès son plus jeune âge. Cette psychologue française didactitienne en psychothérapie est l'auteure de nombreux ouvrages autour de la communication parent-enfant (« Au cœur des émotions de l’enfant », « Il n’y a pas de parent parfait », « J’ai tout essayé ! », « Il me cherche ! » ...). Au fil des années elle est devenue une référence en matière de parentalité positive qu'elle défend au travers de ses livres mais aussi en donnant des conférences et des interviews.  Elle a également ouvert l'Ecole des intelligences relationnelles et émotionnelles où elle dispense des cours.

* le modèle du cerveau dans la main version originale  https://www.youtube.com/watch?v=DD-lfP1FBFk

   le modèle du cerveau dans la main en français  https://www.youtube.com/watch?v=chQW3XUIiDI


06/05/2015
0 Poster un commentaire

"Chacun son caractère" Comprendre le tempérament de son enfant Helen F. Neville et Diane Clark Johnson

"Chacun son caractère" Comprendre le tempérament de son enfant, d’Helen F. Neville et Diane Clark Jonhson aux Editions JC Lattès (Mars 2015)

9782709638371-G.jpg

 

Lorsque je commence une conférence, je débute toujours en précisant que tous les enfants sont différents et que ce qui peut marcher avec l’un pourra tout aussi bien échouer avec un autre. Il faut savoir adapter son attitude en fonction de l’enfant que l’on a en face de nous. Le titre de ce livre m’a donc interpellé et je me suis demandée comment ses auteures avaient appréhendé la question. Elles parlent du tempérament « inné » de l’enfant. Elles le présentent comme la base d’un gâteau par dessus lequel on retrouverait l’éducation, l’environnement ou encore les expériences de vie de l’enfant. C’est cet ensemble qui construirait la personnalité de chacun. J’ai trouvé cette vision claire et très parlante.

Dans ce livre les auteures parlent de 9 traits de tempéraments fondamentaux, des plus "simples" au plus "complexes". Ils sont détaillés dans des chapitres distincts avec des titres explicites comme « Puli le chiot » ou « Tiganda la tigresse ». L’idée est que vous déterminiez le profil de votre enfant pour ensuite lire en détail le chapitre s’y rapportant. Les auteures donnent ensuite des conseils et des outils pratiques pour mieux réagir face à un enfant ayant ce trait de tempérament principal. Elles prennent aussi en compte notre tempérament à nous parents qui peut parfois se retrouver à l’opposé de celui de nos enfants.

 

Ce que j’ai aimé : ce livre montre bien que tous les enfants sont différents et que certains parents ont des « challenges » plus difficiles à relever que d’autres. Les comparaisons entre enfants sont donc inutiles, certains ayant des besoins plus intenses que d’autres. Ce livre redonne du courage aux parents et fourmille d’idées concrètes pour mieux répondre à des enfants aux tempéraments « complexes ». Cet ouvrage nous permet également de comprendre pourquoi nous entrons en conflit plus facilement avec certains de nos enfants et pas d’autres.

 

Ce que j’ai moins aimé : la première partie du livre est composée d’une carte du tempérament visant à nous aider à situer notre enfant. Je n’ai pas trouvé cet outil très pertinent et je n’ai pas réussi à m’y retrouver. J’ai dû lire les chapitres suivants pour y voir plus clair. Les auteures parlent parfois sous forme de métaphores qu’il m’a été difficile de comprendre. J’ai trouvé que ces figures de style alourdissaient le texte et le complexifiait.

 

A savoir : ce livre fait partie de la collection « Isabelle Filliozat présente ».  La psychothérapeute signe la préface où elle nous propose une définition simple et concrète de ce qu’est la « parentalité positive ». Au gré du livre, elle n’hésite pas à ajouter des notes en bas de page pour apporter une précision ou donner son avis.

Un mot sur...Helen F.Neville : éducatrice spécialisée en parentalité, elle anime des groupes de parole pour parents autour du thème du tempérament des enfants.

Un mot sur... Diane Clark Jonhson: infirmière en  pédiatrie, éducatrice et chercheuse dans une clinique privée aux Etats-Unis, elle est spécialiste des comportements innés des enfants.


05/03/2015
0 Poster un commentaire

"La Discipline Positive pour les adolescents" - Jane Nelsen et Lynn Lott

couv_dp_ado_basse_def.jpg

 

"La Discipline Positive pour les adolescents" de Jane NELSEN et Lynn LOTT - adaptation Béatrice SABATE - paru aux Editions du Toucan (septembre 2014) 

Enfin il est arrivé !

Depuis le temps que je l’attendais. Et pourtant je n’ai pas encore d’adolescents à la maison (mais bon ça va venir très vite, je m’en doute).

J’étais curieuse de voir comment ce livre était organisé et en quoi il se différenciait du précédent opus « La Discipline Positive ».

Au début, je vous l’avoue, j’ai été décontenancée, la mise en page étant très différente du précédent ouvrage. Les chapitres sont découpés avec des sous thèmes numérotés (1, 2...) puis sous lettrés (a,b...). Il m’a fallu trois chapitres pour que je « m’adapte » à cette nouvelle présentation (n’oublions pas que « La Discipline Positive » est MON livre de chevet que je lis et relis sans cesse...).

Mais évidemment, après 3 chapitres, j’étais conquise et je n’ai pu lâcher ce livre.

Premier point positif : le  livre est truffé d’exemples concrets.

Vous allez forcément vous reconnaître dans la description des parents. Soit dans l’histoire de Lora dont la fille Anne n’a pas respecté son engagement de rentrer de soirée à l’heure dite ou alors dans la peau de Francine qui a pris l’habitude de réveiller son fils tous les matins pour qu’il arrive à l’heure en cours. A moins que vous ne soyez plutôt comme la mère de Martin qui ne supporte plus de voir son fils passer sa journée devant les écrans...

Je crois que l’intégralité des problèmes que me racontent les parents d’ados en ateliers est répertoriée dans cet ouvrage. Et personnellement, j’ai beau avoir des enfants de moins de 10 ans, certains exemples ont fait résonnance en moi et j’ai été ravie de pouvoir trouver des pistes pour m’aider.

Deuxième point positif : tous les exemples sont détaillés, les comportements des adolescents expliqués et de nombreuses réponses concrètes sont apportées. On ne vous laisse pas sans armes et en plus on vous dit « Les pièges à éviter ». De plus, vous disposez à la fin de chaque chapitre d’un encart nommé « Boîte à outils » qui vous résume tout ce que vous avez à retenir.

Troisième point positif : la rubrique « Entraînez-vous » qui vous invite à vous recentrer sur une situation passée pour mieux la comprendre.  J’ai trouvé les activités proposées vraiment judicieuses pour avancer plus en profondeur et mieux appréhender les problèmes de l’intérieur.

 

En conclusion, si vous avez des ados ou même des pré-ados, procurez-vous vite ce livre ! Comme le précédent opus, il sera à lire et à relire pour en saisir toute la richesse. Cet ouvrage est cependant plus facile à lire que « La Discipline Positive » car la théorie est moins dense et les exemples pratiques beaucoup plus nombreux.

 

Un mot sur ... Jane Nelsen  et Lynn Lott : Jane Nelsen est  psychologue et éducatrice américaine, mère de 7 enfants et actuellement grand-mère de 21 petits-enfants. Après son 5ème enfant, Jane Nelsen a choisi de reprendre des études de psychologie et a découvert les théories d'Alfred Adler et Richard Dreikurs qui l'ont profondément bouleversée. Ces idées visant à aider les enfants en leur apprenant l'autodiscipline, la responsabilisation et la coopération ont changé son quotidien. Petit à petit, en s'appuyant sur ces principes fondamentaux et au regard de ses expériences personnelles, elle a co-développé le concept éducatif de la Discipline Positive aux côtés de Lynn Lott. Cette thérapeute familiale, mère de deux enfants et belle-mère de deux autres est l’auteure de nombreux ouvrages dans le domaine psycho-éducatif (dont 4 en Discipline Positive). 
Un mot sur...Béatrice Sabaté : Béatrice Sabaté est l'adaptatrice des ouvrages relatifs à la Discipline Positive en France. Psychologue clinicienne elle a travaillé de nombreuses années aux Etats-Unis où elle a découvert tous les bienfaits de cette méthode éducative. De retour en France, en 2012, Béatrice Sabaté a créé l'Association Discipline Positive France. Elle développe depuis dans notre pays ce concept éducatif au travers de nombreuses conférences et ateliers. Elle a également formé une  quarantaine de formateurs de parents (dont moi !).

 


09/10/2014
1 Poster un commentaire

"Elle est où maman ?" d'Elizabeth Pantley

Elle est où maman ?.jpg

 

 

" Elle est où maman ? » Se séparer sans larmes entre 6 mois et 6 ans d’Elizabeth Pantley aux Editions JC Lattès (Août 2014).

 

J’ai reçu ce livre cet été mais, étant débordée et overbookée (en vacances avec les enfants quoi !), je n’ai su trouver le temps de le consulter. Il a donc trouvé sa place parmi tout un tas d’autres livres, mis en attente eux aussi.

Oui mais voilà hier, c’était la rentrée des classes et cet ouvrage a réussi à se hisser tout en haut de ma pile de livre et ce, à juste titre.

Ma benjamine, Chloé, est entrée en petite section de maternelle. Elle qui est d’habitude si sociable et joviale s’est mise à pleurer à peine rentrée dans l’école. La séparation a été extrêmement difficile et les pleurs nombreux. Quand je suis revenue chez moi pour travailler, j’avais bien évidemment le ventre noué et les idées noires. 

Je me sentais dépassée et incompétente.

J’avais prévu de finir l’ouvrage d’Olivier Maurel « Oui, la nature humaine est bonne » quand mes yeux ont été attirés par la couverture de celui d’Elizabeth Pantley : « Se séparer sans larmes entre 6 mois et 6 ans ».

Bingo !

Voilà un ouvrage qui tombait à point nommé.

J’ai donc commencé à le feuilleter et voilà qu’aujourd’hui je l’ai terminé.

Ce livre regorge de petits trucs et astuces pour aider l’enfant (et le parent) à surmonter ce qu’on nomme l’angoisse de séparation. L’auteure prend tout d’abord le soin de nous expliquer pourquoi cette angoisse existe ainsi que les multiples façons qu’elle a de se manifester.

A la lecture de ce livre, j’ai ressenti comme une grosse bouffée d’oxygène suivi d’un énorme soulagement. J’ai trouvé du réconfort, du soutien et beaucoup de bienveillance. Et puis surtout, je me suis débarrassée de mon étiquette de « mauvaise mère ».

Cet ouvrage nous rappelle d’abord qu’il est tout à fait « normal » qu’un enfant pleure à l’idée d’être séparé de nous. Nous représentons à ses yeux une figure d’attachement avec laquelle il se sent bien et en sécurité. Alors, oui quand il nous quitte, bien souvent il pleure et c’est d’autant plus légitime s’il arrive dans un lieu inconnu avec des étrangers autour de lui. 

Vous n’auriez pas envie de pleurer, vous aussi, dans de telles circonstances ?

L’auteure nous distille de nombreux conseils pratiques pour permettre d’atténuer cette angoisse.  Elle détaille ses « solutions » par âge et par catégorie (école, crèche, baby-sitter...) puis s’intéresse également aux cas particuliers comme les séparations pour dormir ou les déplacements professionnels des parents.

J’ai retrouvé dans son livre un grand nombre d’idées que j’avais déjà mises en place avec ma fille. J’ai également découvert de nouvelles astuces comme celle du bracelet magique ou du smiley dessiné sur la main de l’enfant (petits gri-gri pour que l’enfant ait un souvenir de nous dans la journée).

Certaines idées m’ont beaucoup plu, d’autres moins. Elles pourront peut être me correspondre plus tard, ou pas, car comme le dit si bien l’auteure : « En matière de parentalité, les solutions prêtes à l’emploi n’existent pas (...). Lire, écouter, apprendre sans cesse : mais en filtrant toujours selon nos convictions et notre philosophie parentale ». C’est aussi le leitmotiv que je répète souvent aux parents.

 

A savoir : ce livre fait partie de la collection « Isabelle Filliozat présente ».  La psychothérapeute que j’auto proclame « reine de la parentalité positive » a choisi et validé ce livre.  Il s’agit donc d’un ouvrage que vous pouvez acheter les yeux fermés.

 

Un mot sur...Elisabeth Pantley : cette mère de 4 enfants préside une association d’éducation à la parentalité. Elle utilise dans ses livres les expériences et témoignages de nombreux parents. Elle est l’auteure de la série « Paisible et sans pleurs ». Son site : www.nocrysolution.com

03/09/2014
0 Poster un commentaire

"Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive" - Audrey Akoun et Isabelle Pailleau

Apprendre autrement avec la pédagogie Positive.jpg

 

« Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive » – Audrey Akoun et Isabelle Pailleau - paru aux Editions Eyrolles (2014).

 

J’ai actuellement beaucoup de livres à lire (ou à relire) et je dois vous avouer que beaucoup sont ouverts mais peu sont terminés.

Ce livre me fait mentir. Quand j’ai commencé à le feuilleter, je n’ai pu le refermer : je l’ai dévoré et donc terminé.

Non seulement, il est passionnant mais il est surtout très facile à lire. Le ton est ludique et les illustrations colorées et rafraichissantes.

En un mot, ce livre est fun !

L’objectif de cet ouvrage est de nous donner quelques clefs pour aider nos enfants à apprendre grâce à la Pédagogie Positive. Il est donc truffé de conseils pour appréhender au mieux ce que beaucoup d’entre nous redoutent : les devoirs ! Personnellement quand je vais chercher ma fille à l’école tout va bien jusqu’au moment où je prononce ce terrible mot. Une fois énoncé à voix haute, j’entends tour à tour des cris de désespoir ou des gémissements plaintifs. Ma patience est mise chaque soir à rude épreuve. Heureusement, le livre d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau me redonne espoir et j’ai déjà mis en pratique quelques unes de leurs astuces.  Elles expliquent aussi l’importance de bien comprendre comment le cerveau de notre enfant fonctionne (de manière visuelle, auditive ... ?). 

Audrey Akoun et Isabelle Pailleau ont développé une approche qui prend en compte le cognitif, l'émotionnel et le somatique, approche qu'elles ont appelé "Tête, Coeur, Corps". Cette méthode aide les enfants à trouver du sens à leur travail scolaire. Elle leur permet également de développer leurs propres stratégies d'apprentissage.

Le dernier chapitre est consacré au MindMapping, un outil d’apprentissage qui se présente sous forme d’un mot central duquel s’échappe des branches avec d’autres associations d’idées.  Les auteures en donnent de nombreuses utilisations notamment pour apprendre ses leçons de manière amusante et efficace durablement. Promis, je m’y colle aussi très vite !

 

Un mot sur ....Audrey Akoun et Isabelle Pailleau : Audrey Akoun est thérapeute cognito – comportementaliste (ouah, ça la pète quand même ! ) et Isabelle Pailleau est psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Elles sont toutes les deux formatrices certifiées en MindMapping et Gestion mentale. Mamans de 7 enfants (en tout) de 1 à 19 ans, elles se sont rencontrées devant l’école avant d’ouvrir leur cabinet ensemble. Elles ont écrit ce livre en symbiose, fruit de leurs expériences professionnelles et personnelles.

02/06/2014
0 Poster un commentaire