Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

"Cessez d'être gentil, soyez vrai !" de Thomas d'Ansembourg, illustrations d'Alexis de Nouailhat

mo_9782761938822.jpg

« Cessez d’être gentil, soyez vrai ! »  Thomas d’Ansembourg,  illustrations d’Alexis Nouailhat paru aux Editions de l’Homme (2014).

Cela faisait longtemps que j’entendais parler de cet ouvrage sans me décider pour autant à le lire.

Je dois vous l’avouer, au départ, le titre ne n’inspirait guère.

Je me disais : « Mais pourquoi cesser d’être gentil ? Ce livre prône t-il la méchanceté ? ».

Vous commencez à me connaître maintenant et vous savez que j’aime plutôt les livres qui appellent à l’altruisme ou à la positivité.

Et puis finalement, ma curiosité a été attisée et j’ai entrepris de lire cet ouvrage.

Bien m’en a prit puisque je l’ai dévoré en quelques heures et que je l’ai adoré !

Ce livre correspond tout à fait à mes attentes, il nous invite à prendre soin de nous avant de prendre soin des autres et aborde la CNV (Communication NonViolente) à laquelle je crois énormément.

 

Ici le mot « gentil » ne s’entend au sens premier du terme à savoir « agréable » mais plutôt comme l’adjectif synonyme de « complaisant, sage, docile ».

 

Principe du livre : il s’agit en fait  d’une conférence de Thomas d’Ansembourg commentée par l’illustrateur Alexis Nouailhat. En gros, c’est un livre où se mélangent textes et images de BD. Il existe une version plus longue et sans illustrations de « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! » mais personnellement j’ai préféré celle-ci plus accessible et ludique.

En introduction, l’auteur nous propose quelques situations de vie quotidienne.

Personnellement je me suis reconnue de nombreuses fois. Ainsi l’image de la mère énervée qui explose telle une cocotte minute m’a parlée ou core celle de l’employée qui, n’arrivant pas à se faire comprendre, oscille entre résignation ou démission.

Convaincue, j’ai donc poursuivi ma lecture.

Le premier chapitre nous présente l’auteur. Thomas d’Ansembourg nous raconte ainsi l’évolution de sa vie en 4 grandes étapes :

- étape 1 : j’apprends à être gentil (comprenez "docile")

- étape 2 : je veux être avocat pour contribuer à gérer les conflits

- étape 3 : je m’engage dans une association des jeunes de la rue

- étape 4 : je fais une thérapie

- étape 5 : je deviens thérapeute

Le parcours et les questionnements de cet homme plein de bon sens m’ont encore plus convaincu de poursuivre ma lecture.

Thomas d’Ansembourg a été formé à la Communication NonViolente par Marshall Rosenberg lui-même (cf conseils de lecture « Les mots sont des fenêtres ») et c’est donc tout naturellement qu’il parle de cette technique de communication dans le chapitre 3.

Encore une fois grâce aux illustrations et aux textes, la lecture de ce  chapitre est facile et la CNV tout à fait compréhensible.

Je vous en rappelle ici les premiers principes :

1 – Observer sans juger

2 – Ressentir sans interpréter

3 – Distinguer nos besoins fondamentaux de nos idées, envies et désirs

4 – Demander ou Agir

Evidement, l’auteur explique en détail ce processus pour que vous puissiez bien le comprendre.

 

Pas de chapitre 4, je vous l’avais dit, ce livre est très court, mais une conclusion sur notre course effrénée par rapport au temps.

 

Mon avis : ce livre est un petit bijou. D’une part, il se lit très vite et d’autre part, il renferme une multitude d’informations vous permettant de mieux vous (re)trouver pour savoir ensuite vous ouvrir aux autres et les écouter. Pour moi c’est un guide indispensable de la (bonne) communication.

 *Le petit plus : en annexe, l’auteur nous propose un inventaire de vocabulaires pour apprendre à distinguer les besoins des sentiments.



03/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi