Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

"Elle est où maman ?" d'Elizabeth Pantley

Elle est où maman ?.jpg

 

 

" Elle est où maman ? » Se séparer sans larmes entre 6 mois et 6 ans d’Elizabeth Pantley aux Editions JC Lattès (Août 2014).

 

J’ai reçu ce livre cet été mais, étant débordée et overbookée (en vacances avec les enfants quoi !), je n’ai su trouver le temps de le consulter. Il a donc trouvé sa place parmi tout un tas d’autres livres, mis en attente eux aussi.

Oui mais voilà hier, c’était la rentrée des classes et cet ouvrage a réussi à se hisser tout en haut de ma pile de livre et ce, à juste titre.

Ma benjamine, Chloé, est entrée en petite section de maternelle. Elle qui est d’habitude si sociable et joviale s’est mise à pleurer à peine rentrée dans l’école. La séparation a été extrêmement difficile et les pleurs nombreux. Quand je suis revenue chez moi pour travailler, j’avais bien évidemment le ventre noué et les idées noires. 

Je me sentais dépassée et incompétente.

J’avais prévu de finir l’ouvrage d’Olivier Maurel « Oui, la nature humaine est bonne » quand mes yeux ont été attirés par la couverture de celui d’Elizabeth Pantley : « Se séparer sans larmes entre 6 mois et 6 ans ».

Bingo !

Voilà un ouvrage qui tombait à point nommé.

J’ai donc commencé à le feuilleter et voilà qu’aujourd’hui je l’ai terminé.

Ce livre regorge de petits trucs et astuces pour aider l’enfant (et le parent) à surmonter ce qu’on nomme l’angoisse de séparation. L’auteure prend tout d’abord le soin de nous expliquer pourquoi cette angoisse existe ainsi que les multiples façons qu’elle a de se manifester.

A la lecture de ce livre, j’ai ressenti comme une grosse bouffée d’oxygène suivi d’un énorme soulagement. J’ai trouvé du réconfort, du soutien et beaucoup de bienveillance. Et puis surtout, je me suis débarrassée de mon étiquette de « mauvaise mère ».

Cet ouvrage nous rappelle d’abord qu’il est tout à fait « normal » qu’un enfant pleure à l’idée d’être séparé de nous. Nous représentons à ses yeux une figure d’attachement avec laquelle il se sent bien et en sécurité. Alors, oui quand il nous quitte, bien souvent il pleure et c’est d’autant plus légitime s’il arrive dans un lieu inconnu avec des étrangers autour de lui. 

Vous n’auriez pas envie de pleurer, vous aussi, dans de telles circonstances ?

L’auteure nous distille de nombreux conseils pratiques pour permettre d’atténuer cette angoisse.  Elle détaille ses « solutions » par âge et par catégorie (école, crèche, baby-sitter...) puis s’intéresse également aux cas particuliers comme les séparations pour dormir ou les déplacements professionnels des parents.

J’ai retrouvé dans son livre un grand nombre d’idées que j’avais déjà mises en place avec ma fille. J’ai également découvert de nouvelles astuces comme celle du bracelet magique ou du smiley dessiné sur la main de l’enfant (petits gri-gri pour que l’enfant ait un souvenir de nous dans la journée).

Certaines idées m’ont beaucoup plu, d’autres moins. Elles pourront peut être me correspondre plus tard, ou pas, car comme le dit si bien l’auteure : « En matière de parentalité, les solutions prêtes à l’emploi n’existent pas (...). Lire, écouter, apprendre sans cesse : mais en filtrant toujours selon nos convictions et notre philosophie parentale ». C’est aussi le leitmotiv que je répète souvent aux parents.

 

A savoir : ce livre fait partie de la collection « Isabelle Filliozat présente ».  La psychothérapeute que j’auto proclame « reine de la parentalité positive » a choisi et validé ce livre.  Il s’agit donc d’un ouvrage que vous pouvez acheter les yeux fermés.

 

Un mot sur...Elisabeth Pantley : cette mère de 4 enfants préside une association d’éducation à la parentalité. Elle utilise dans ses livres les expériences et témoignages de nombreux parents. Elle est l’auteure de la série « Paisible et sans pleurs ». Son site : www.nocrysolution.com


03/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi