Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive


Parentalité positive, pédagogie Montessori, la fratrie...

Voici une sélection de livres certifiés "Lu et Approuvé"

Livres sur la parentalité :

 - "Elever son enfant autrement" - Catherine Dumonteil-Kremer  Plus d'infos ICI

 - "Une nouvelle autorité sans punition, ni fessées" - Catherine Dumonteil-Kremer  Article ICI

 - "Parler pour que les enfants écoutent, Ecouter pour que les enfants parlent" - Adèle Faber et Elaine Mazlish Article ICI

 - "Il n'y a pas de parent parfait " - Isabelle Filliozat  Plus d'infos ICI

 - "Il me cherche" - Isabelle Filliozat Article ICI

 - "J'ai tout essayé" - Isabelle Filliozat Article ICI

- "J'en ai marre de crier !" - Gisèle Georges Article ICI

- "Pour une enfant heureuse" - Catherine Gueguen  Plus d'infos ICI

 - "Parents efficaces" - Thomas Gordon  Plus d'infos ICI

- "Chacun son caractère" Comprendre le tempérament de son enfant - Helen F. Neville et Diane Clark Johson Article ICI

 - "Parents bienveillants" - Noël Janis-Norton Article ICI

 "La Discipline Positive" Jane Nelsen Article ICI

- "La Discipline Positive pour les adolescents" Jane Nelsen et Lynn Lott Article ICI

- "Elle est où maman ?" - Elizabeth Pantley Article ICI

- "Le cerveau de votre enfant " - Dr Daniel J.Siegel et Tina Payne Bryson Article ICI

 -"Les 100 lois de la famille" - Richard Templar Article ICI

 

Livres sur la communication :

- "Elever nos enfants avec bienveillance - l'approche de la Communication NonViolente" - Marshall B.Rosenberg Article ICI

- "Les mots sont des fenêtres" - Marshall B. Rosenberg Article ICI

- "Cessez d'être gentil, soyez vrai !" - Thomas d'Ansembourg Article ICI

 

Livres sur la fratrie :

- " Frères et soeurs sans rivalités" - Adèle Faber et Elaine Mazlish Plus d'infos ICI

 - "Relations frères-soeurs" - Catherine Dumonteil-Kremer  Plus d'infos ICI

 

Livres sur la pédagogie Montessori :

- "La pédagogie Montessori" - Kristina Sköld et Mari Bröferman Smeds Article ICI

 - "Le quotidien avec mon enfant" - Jeannette Toulemonde  Article ICI

 - "100 activités d'éveil Montessori" - Eve Hermann Article ICI

 

Livres sur l'école :

- "Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive" - Audrey Akoun et Isabelle Pailleau Article ICI

- "Les apprentissages autonomes" - John Holt Article ICI

 - "Une stratégie pour ré-enchanter la vie" - Karine Mazevet  Plus d'infos ICI

 - "Ces écoles qui rendent nos enfants heureux" - Antonella Verdinani  Plus d'infos ICI

 

Livres pour prendre soin de soi : 

- "La méditation c'est malin" - Marie-Laure Cattoire  Article ICI

- "Cessez d'être gentil, soyez vrai ! " - Thomas d'Ansembourg Article ICI

 

Livres pour enfants :

- Edition "Lire c'est partir" ARTICLE ICI

- Edition "Pour penser" ARTICLE ICI

- La collection "Balthazar" chez Hatier Jeunesse ARTICLE ICI


19/05/2014
0 Poster un commentaire

Mon Ecole idéale

L’Ecole est un sujet qui me préoccupe beaucoup et sur lequel je me questionne de plus en plus.  Chloé n’est pas encore concernée mais Emma va rentrer en CP l’année prochaine et c’est un véritable tsunami qui m’envahit actuellement...

Je vous propose de suivre ici mes premières réflexions sur le sujet.

 

Thème 1 : mon école idéale.

 Je m’interroge beaucoup sur l’Ecole publique d’aujourd’hui.

Avant d’être maman, je ne me posais pas vraiment de questions ; je suivais le mouvement sans même penser qu’il puisse exister d’alternative. Ayant suivi la formation pour devenir Professeur des Ecoles, je trouvais que les programmes étaient plutôt bien faits et je ne voyais pas plus loin.

Enseigner est une véritable vocation et je voue une véritable admiration pour les instructeurs. Sans remettre en cause leur motivation et leur implication que je sais sans limite, je me mets à penser doucement que leurs rôles pourraient être encore plus intéressants avec une Ecole « différente ».

A l’heure actuelle, j’en suis arrivée à la conclusion que l’Ecole publique d’aujourd’hui ne reflètent pas les valeurs que je souhaite transmettre à mes enfants.

Voici ce qui me déplaît :

- la compétition

- les punitions

- le conformisme

- les notes

- la pression

 

Mon idéal 

 

- J’aimerais que les enfants développent un esprit de coopération plutôt que celui de compétition.

L’idéal serait de faire travailler les enfants en groupe et que chacun aide l’autre dans ses matières de prédilection.

 

- J’aimerais qu’il n’y ait plus de système de punitions mais plutôt des recherches de solutions entre élèves. Si un enfant rencontre des difficultés, notamment dans son comportement, l’objectif serait de l’aider à s’améliorer plutôt que de l’isoler.

Je voudrais également que chaque enfant puisse être mis en valeur individuellement puis collectivement.

 

- Tous les élèves sont différents et c’est l’individualité de chacun qui est intéressante.

Les enfants devraient comprendre, dès leur plus jeune âge, que les différences sont une chance et une nouvelle opportunité de partager et d’échanger avec les autres.

Chacun devrait donc pouvoir arriver avec ses idées, sa façon de penser, de vivre ou encore de s’habiller sans être jugé.

Il en est de même pour la façon d’apprendre. Nous ne sommes pas tous pareils. Certains sont visuels, d’autres auditifs. Certains se concentrent rapidement, d’autres ont besoin de plus de temps...

Les méthodes d’apprentissages ne peuvent donc être les mêmes pour tous.

Il faut apprendre à connaître les élèves avant de pouvoir leur transmettre un savoir.

 

- Un élève qui a de bonnes notes est félicité. A contrario celui qui a échoué est critiqué.

Où est l’intérêt à part renforcer l’esprit de compétition ?

Les élèves finissent par apprendre dans le seul but "d'avoir des bonnes notes" et non pour le plaisir d'enrichir leurs savoirs.

Pour moi les notes devraient seulement permettre de mettre en évidence les notions incomprises d’une leçon. L’objectif serait ensuite de les retravailler d’une manière différente pour qu’elles soient mieux assimilées. Les élèves ayant obtenu de bonnes notes auraient pour mission d’expliquer aux autres leur façon de voir les choses.

 

- Aller à l’école devrait être une fête et non une source d’angoisse pour les enfants.

L’ambiance d’une classe devrait être détendue et sereine où le plaisir d’être ensemble et d’apprendre se ferait sentir. Ainsi, je bannirais les contrôles « surprises » ou le fait d’interroger des élèves qui ne se sentent pas encore prêts. J’organiserais des moments purement récréatifs réguliers pour encourager les enfants et faire que l’école soit toujours un lieu de joie.

 

A suivre ....Thème 2 : mes souvenirs d'écolières.


24/05/2013
17 Poster un commentaire

Imbriglio autour d'une moto

 

 

 

 

 

 Je rentre tard ce soir et les filles ont déjà fini de dîner avec leur papa. Je vais coucher Chloé pendant qu’Emma range sa chambre (si, si je vous jure).

Quand je la retrouve, elle essaie de m’expliquer qu’à la place de l’histoire, elle veut écrire une lettre à la maîtresse. Elle me dit qu’elle a besoin de mon aide et qu’ensemble on va lui faire un livre.

Je suis fatiguée, j’ai faim, je ne comprends pas tout et ça m’agace. Je lui explique que ce n’est pas l’heure de faire des activités, qu’il est temps de dormir et je lui demande de terminer de plier ses vêtements.

5 min après elle revient me chercher et d’une voix douce elle me dit :

« Maman, je me suis mal exprimée, on s’est mal comprise. Si tu veux bien, je vais te réexpliquer ce que je voulais te dire, tu es d’accord ?" 

 

Bon, là je dois avouer qu’elle me surprend. J’ai l’impression qu'elle joue le rôle de la mère et moi celui de l'enfant.

La Parentalité Positive est visiblement un concept qu’elle assimile mieux que moi ! Je souris de fierté...

Et oui, évidemment,  j’ai répondu positivement à sa requête et je me suis mise à l’écouter.

 

"En fait aujourd’hui, je n’ai pas été très gentille et la maîtresse m’a grondée. C’est à cause de la moto dans la cour. Tout le monde la veut et on se dispute. Quand la cloche sonne, on court tous pour monter dessus en premier et ensuite personne ne veut la prêter. Alors moi, pour l’avoir, j’ai poussé les copains.  

Je sais que ce n’est pas bien mais je ne peux vraiment pas m’en empêcher. J'ai vraiment trop envie de faire de la moto. 

Je voudrais écrire une lettre à la maîtresse pour m’excuser et lui expliquer. Mais je ne sais pas écrire alors je voudrais que tu m’épelles les lettres. » 

 

S’en est suivi une discussion autour de la gentillesse.  Car oui , soyons honnêtes, être gentil ça n’est pas forcément toujours facile surtout quand il y a un objet de convoitise au centre du débat. La gentillesse, c'est comme la Parentalité Positive, ça se travaille....

Nous avons  beaucoup échangé sur le sujet et j’ai dit à Emma que c’était dommage que cette moto soit l’objet d’autant de disputes, qu'il fallait trouver des solutions pour changer la situation. Elle m’a alors dit que pendant le temps de la cantine, la moto était rangée et que du coup, il n’y avait aucune dispute. Elle s'est ensuite mise à réfléchir à d'autres solutions. Elle a ainsi émis l'idée que si chacun faisait un tour de récréation avec la moto pour la passer ensuite à quelqu'un d'autre, cela pouvait être une bonne solution.

Au final, j’ai accepté d’écrire la lettre d’Emma mais pas de lui épeler les mots (trop long pour ce soir). Elle m’a donc « dicté » ce qu’elle voulait dire à sa maîtresse.

Je n’ai rien changé, rien dit, j’ai écouté et voilà ce qui en est ressorti :

 

Maîtresse, 

Je suis désolée d’avoir été vilaine aujourd’hui. C’est à cause de la moto dans la cour, tout le monde la veut. On peut trouver une solution comme faire un tour avec et puis la partager avec quelqu’un d’autre.  Il faudrait en discuter avec tous les élèves de la classe et la classe de Monique*. 

Elle a ensuite dessiné un cœur et signé de son prénom.

Emma a donné la lettre ce matin à la maîtresse. Je ne sais pas ce qu'il en ressortira mais au moins Emma était contente de son initiative, fière d'elle et c'est bien là l'essentiel.

  

De mon côté, j’ai énormément apprécié cet échange avec ma fille et j’ai été surprise de sa maturité.

Elle m’a étonnée en me racontant toute cette histoire de moto, en reconnaissant ses erreurs, en voulant les assumer puis en désirant ensuite les corriger.

Je peux le dire, j’étais fière d’elle et infiniment heureuse ...

 

Oui la parentalité positive est un chemin long mais quand on a vit des moments forts comme celui-là, on se dit qu’on ne peut pas se tromper de voie ! 

 

*Monique est l'autre maîtresse de l'école qui s'occupe des Moyens et Grandes sections. Dans la classe de Monique, de nombreux élèves se disputent également cette fameuse moto. 


09/04/2013
11 Poster un commentaire

Cycle de 7 sessions de 2H en Discipline Positive

 

 

Si vous souhaitez organiser un groupe chez vous ou au sein d'une structure (associations, écoles, entreprises, CCAS…) contactez moi veronique.maciejak@gmail.com

 

Livre la DP.jpg

 Cycle en Discipline Positive

d'après l'oeuvre de Jane Nelsen "La Discipline Positive", Toucan (2012)

 

Ces ateliers sont destinés aux adultes qui désirent mettre en place une communication efficace et positive avec les enfants en mettant l’encouragement au cœur de leurs relations. 

Ces ateliers allient une théorie solide (mise en place par les psychiatres autrichiens Alfred Adler et Rudolf Dreikurs) à des activités ludiques et interactives.

Vous y trouverez  de nombreux outils concrets permettant à chacun, enfants comme adultes, de trouver sa juste place. 

 

 

7 ateliers de 2H (pour un groupe entre 4 et 12 personnes)

 

Séance 1 : Introduction à la Discipline Positive

Séance 2 : Fermeté et Bienveillance

Séance 3 : Ordre des naissances et comportements inappropriés

Séance 4 : Conséquences logiques, naturelles, recherches de solutions

Séance 5 : Encouragement et conflits dans la fratrie

Séance 6 : Temps d’Echange en Famille et Cartes dominantes

Séance 7 : Les accords et synthèse

 

Tarifs applicables jusqu'en décembre 2017 :  

- 240 euros pour un adulte (l'ouvrage "La Discipline Positive" en version Poche est fourni)

- 400 euros pour un couple (un ouvrage est fourni)

(Possibilité de payer en plusieurs fois)

 

 

 

Si vous souhaitez organiser un groupe chez vous ou au sein d'une structure (associations, écoles,entreprises, CCAS…) contactez moi veronique.maciejak@gmail.com

14/01/2014
0 Poster un commentaire

Présentation

 

                       

 

V_ MACIEJAK 2.JPG
 Véronique MACIEJAK
/
veronique.maciejak@gmail.com

 

Je suis  Animatrice-Formatrice / Conférencière

en communication adultes-enfants 

 

 Je sensibilise et forme les  adultes (parents et professionnels) autour de la parentalité positive avec :

- des conférences

- des formations

- des ateliers 

 

 

Enseignante de formation, j'ai été journaliste pendant plus de 10 ans. Au fil du temps, et après être devenue maman, j'ai choisi d'orienter mes actions en faveur de l'éducation et de la psychologie enfantine. Passionnée par les relations humaines, je me suis formée et me forme continuellement aux techniques de communication*.

 

Je suis auteure chez Eyrolles autour de thématiques liées à la parentalité

 

- "1,2,3, je me mets à l'éducation positive" (2017) Visuel de couverture....jpg

-  "Il me pousse à bout ! Restez zen avec la parentalité positive" (2015)G56197_IlMePousseABout.jpg

 

 

 

- "Il ne veut pas faire ses devoirs ! Rester zen avec la parentalité positive " (2016)Il ne veut pas faire ses devoirs.jpg

 

 

 

Je suis mère de trois enfants nés en 2007, 2011 et 2017. 

Maman d'une petite fille reconnue THQI, je suis fortement sensibilisée à la question.

 

 

 

 

*Quelques unes de mes formations :

- Formation sur Les Bases de la CNV dans la relation d'accompagnement et de coaching avec Pascale MOLHO

- Formation "Les intelligences Multiples" avec Mieux Apprendre créé par Bruno HOURST

- Formation "Les bases de la PNL dans les apprentissages"  avec Alain THIRY (psychologie et enseignant en PNL pour Interactif)

- Séminaires en CNV (Communication NonViolente) avec Thomas D'ANSEMBOURG (psychothérapeute, auteur, conférencier)

- Formation de formateur en Pédagogie Positive  "Enseigner et apprendre la Pédagogie Positive" auprès d'Audrey AKOUN (auteure de "Apprendre autrement avec la Pédagogie Positive") 

- Formation "L'apport de l'approche empathique du formateur" auprès d'Isabelle FILLIOZAT (psychothérapeute, auteure, conférencière) 

- Formation en coaching parental auprès de Catherine DUMONTEIL-KREMER (auteure, conférencière, fondatrice du magazine PEPS, éducatrice Montessori) 

- Formation de formateur en Discipline Positive auprès de Béatrice SABATE (psychologue clinicienne, adaptatrice des ouvrages de Jane Nelsen en France) 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2013/03/731934/photo-147---copie-4.JPG


04/11/2013
0 Poster un commentaire