Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

"Les apprentissages autonomes"- John Holt

« Les apprentissages autonomes » Comment les enfants s’instruisent sans enseignement? –John Holt– paru aux Editions L’Instant Présent (2011) (http://editions-instant-present.com).

 

Un mot sur ....John Holt : ce pédagogue américain mort en 1985 a enseigné pendant plus de 15 ans. Pendant cette période il s’est attaché à étudier ses élèves pour tenter de comprendre comment ils apprenaient et d’où venaient leurs difficultés. Chercheur en sciences de l’éducation, il a ensuite consacré ses travaux et son temps à la réforme de l’enseignement en travaillant avec les plus prestigieuses universités (Harvard / Berkeley). Au bout de quelques années, il s’est rendu compte que l’école était irréformable, il a alors décidé de consacrer son temps  « non plus à créer des écoles alternatives, mais des alternatives à l’école ». Il a publié de nombreux ouvrages sur le sujet notamment pour guider les parents d’enfants déscolarisés.

Son livre « Les apprentissages autonomes » a été publié en 1989 à titre posthume. Il a été traduit en français en 2011.

 

Vous le savez maintenant, je me pose beaucoup de questions sur l’école ; que ce soit sur la façon de vivre ensemble, la manière d’apprendre, les notes, les punitions ou encore les devoirs... Au travers de mes lectures et de mes rencontres, je cherche donc à en apprendre toujours plus sur le sujet pour tenter d’avancer et peut être un jour, trouver ce que je crois être « mon école idéale ».

Il y a les écoles dites « différentes » (de type Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet...) sur lesquels de nombreux ouvrages sont déjà parus. Mais il y a aussi une autre forme d’apprentissage : la déscolarisation, autrement dit

« l’école à la maison ».

Ne me regardez pas avec vos grands yeux  apeurés ! La déscolarisation n’est pas forcément une « coupure » à la vie, c’est pour beaucoup de parents, justement, une pleine ouverture sur la vie. Et puis, n’oubliez pas, l’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est. Les enfants déscolarisés ne sont donc pas des « hors-la-loi ».

John Holt est clairement défenseur de la déscolarisation des enfants et il s’en explique pourquoi dans son ouvrage. Il montre comment les enfants apprennent de manière autonome et ce que nous, parents, pouvons faire (ou ne pas faire) pour les guider au mieux et assouvir leur soif de curiosité.

Si vous avez déjà pensé à déscolariser vos enfants ou qu’ils le sont déjà, ce livre est fait pour vous !

Si vous vous posez des questions sur l’école et que vous avez envie de réfléchir sur le sujet, ce livre est pour vous !

Si vous êtes parent, que l’éducation de votre enfant vous importe et que vous vous intéressez à ses apprentissages, ce livre est pour vous !

En conclusion, vous l’aurez compris, ce livre ne s’adresse pas uniquement aux parents d’enfants déscolarisés mais aux parents d’enfants tout courts qui se posent des questions sur la manière d’apprendre.

Personnellement, ce livre m’a étonnée, bluffée, bouleversée.

Après sa lecture, je m’interroge et me questionne encore plus et c’est encore une fois, toute mon expérience personnelle d’écolière qui remonte en moi.

Les analyses et exemples de John Holt concernant les apprentissages à l’école sont très intéressants. Ce livre a d’autant plus de légitimité que John Holt a été lui-même enseignant.

La réflexion est ouverte, le débat aussi....Quoi qu’il en soit,  vous ne pourrez pas rester indifférent à cet ouvrage.

 

Pour aller plus loin, découvrez l’ITW de Victorine MEYERS éditrice pour les Editions l’Instant Présent et qui a traduit l'ouvrage de John Holt en français  ITW Victorine MEYERS


13/06/2013
0 Poster un commentaire