Véronique Maciejak / Parentalité-Education Positive

Mercredi 22 mai 2013 - I am in a good mood !

 

I am in a good mood today ! 

Et non, hélas, je ne suis pas encore devenue bilingue mais un petit week-end en amoureux à Londres m’a permis de revoir mes bases d’anglais.

Donc aujourd’hui, je traduis pour les novices : je suis de bonne humeur.

Je suis actuellement plongée dans un nouveau livre des Editions l’Instant. Vous vous souvenez, il s’agit d’une petite maison d’édition créée par 6 mamans passionnées oeuvrant pour une Parentalité Positive. Si vous ne les connaissez pas encore, rendez-vous vite sur leur site Internet : http://editions-instant-present.com

Ce nouveau livre s’intitule « Parents Bienveillants » et il a été écrit par Noël Janis Norton. Dans le fond cet ouvrage ressemble beaucoup à « La Discipline Positive » de Jane Nelsen dont je ne cesse de faire l’apologie. Il s’agit de découvrir d’un nouvel œil les comportements de nos enfants. Ils ne peuvent pas forcément changer mais notre éducation si. Encore un livre plein de bons sens et de bienveillance : j’adore !

Et encore une fois, on découvre que la Parentalité Positive est une nouvelle façon d’éduquer et qu’elle se travaille au quotidien. C’est un « truc » à prendre, une façon de parler, de regarder et d’écouter différemment nos enfants. Il faut du temps pour enfin accéder à des automatismes mais quand on voit le résultat, le jeu en vaut la chandelle.

Je vous reparlerai plus en détail de ce livre ultérieurement.

 

---Je suis de bonne humeur, donc, parce que je lis des livres qui me plaisent et me convainquent chaque jour davantage du chemin éducatif que je prends.

---Je suis de bonne humeur car j’ai récemment pu discuter en interview avec Isabelle Filliozat et que cette femme me passionne. D’une douceur et d’une gentillesse extrême, on sent qu’elle sait réellement écouter et comprendre les besoins de nos enfants. J'espère pouvoir prochainement suivre l'une de ses formations. Pour la découvrir : http://filliozat.net

---Je suis de bonne humeur car force est de constater que depuis plusieurs mois la Parentalité Positive porte ses fruits au sein de ma famille (que ce soit dans la relation parents-enfants mais aussi au sein de mon couple).

Emma reste une petite fille bourrée d’énergie qui court et saute partout (et tant mieux ! c’est son tempérament, sa façon d’être qui ne pourront jamais être changés) mais sur le fond elle est plus posée et semble moins angoissée. Elle coopère beaucoup plus et comprend quand, certaines fois, pour des questions de sécurité, il faille obéir sans discuter. Elle prend soin de sa sœur (même si je vous rassure : les disputes existent toujours !) et respecte les autres. Nous discutons beaucoup et trouvons ensemble des solutions aux problèmes rencontrés.

Quant à Chloé, c’est une petite fille très active, véritable trublion qui respire la bonne humeur. Elle vénère sa sœur et joue beaucoup avec elle. Elle sait s’excuser et comprend ses erreurs. Très autonome, elle sait très bien écouter quand on parle de conditions de sécurité.

Voici aussi les deux derniers exemples concrets qui me dont dire que nous sommes sur le bon chemin avec cette nouvelle éducation :

- hier matin, Emma a été longue à se préparer pour l’école. Elle a longtemps hésité sur son choix de tenue et sa coiffure. Au final son père l’a attendue un peu plus que d’habitude pour l’emmener à l’école et cela l’a irrité car ce jour-là, il était particulièrement pressé. Le soir j’ai donc entrepris une « recherche de solutions » avec Emma.

Emma a bien compris que son père n’était pas fâché contre elle mais qu’il était juste « pressé ».  J’ai proposé différentes solutions à Emma  comme regarder un peu moins la télévision le matin ou choisir ses vêtements la veille au soir.Emma a préféré trouver sa solution toute seule (et c’est mieux !). Elle a dit qu’elle allait s’habiller et se coiffer dès son réveil, après avoir fait son lit. Ainsi elle n’aurait plus qu’à se brosser les dents après son petit-déjeuner.

Et ce matin...c’est ce qu’elle a fait sans que personne ne lui dise rien. Elle a été prête extrêmement vite et c’est elle qui a attendu son père ! 

- Emma sait que nous faisons attention à notre éducation et que nous essayons de moins crier et de mieux communiquer. Hier soir, son père s’est fâché contre Chloé qui, à deux reprises, a tapé sa sœur dans le bain. Après avoir averti Chloé, il a fini par la sortir de l’eau pour lui faire cesser ce comportement. Emma a alors pris une voix très douce et s’est mise à parler très doucement en décomposant chaque mot comme pour mieux être comprise. Elle a dit à son père : « Ecoute papa, ne t’énerve pas. Il faut que tu parles avec des mots gentils aux enfants. C’est pas grave si Chloé m’a tapée. Elle ne m’a pas fait mal. Il faut juste lui expliquer les choses calmement ». S’en est suivit une discussion entre son père et elle pour savoir quelle était la meilleure attitude à adopter si une telle situation se représentait.

 

Alors, oui c’est fatigant d’être parent mais quelle récompense quand on peut partager de tels moments.

Je vais donc continuer sur ce chemin de la Parentalité Positive qui m’ouvre chaque jour de nouvelles perspectives et me permet d'accéder à de nombreux petits bonheurs.

Je vais poursuivre mes lectures, mes rencontres et probablement de nouvelles formations.

 

A suivre...



22/05/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi